Changeons de mode: découvrez la campagne

 

Changeons de mode : découvrez la nouvelle campagne publicitaire des Galeries Lafayette

 

Le monde change, la mode change, et les Galeries Lafayette changent aussi. Du 4 septembre au 13 octobre, notre campagne Changeons de Mode est l’occasion de célébrer, avec des personnalités, des partenaires et nos collaborateurs engagés, les changements bénéfiques en cours dans les industries créatives et la mode en particulier.

Nos quatre ambassadeurs, l’entrepreneuse Charlotte Dereux, l’actrice Hafsia Herzi, l’activiste Kimberly Drew et le créateur Spencer Phipps posent devant l’objectif du photographe américain Roe Ethridge le temps d’une campagne engagée. 

Le photographe : Roe Ethridge

RoeEthridge12269094434_3a96eec662_b.jpg

Roe Ethridge est un photographe américain basé à New York. Son travail artistique a été présenté dans des institutions culturelles de premier plan, telles que le MoMA PS1 (New York), le Barbican Center (Londres) ou les Rencontres Internationales de Photographie (Arles). Son travail commercial est sollicité par des médias et marques de modes influentes : Vogue, le Monde, Chanel, Calvin Klein ou encore Balenciaga. Il compose, duplique et juxtapose des images tirées de ses commandes commerciales pour créer des expériences visuelles singulières et changer les codes publicitaires de l’industrie de la mode. 

 

3 questions à Roe Ethridge

Tu es à la fois photographe d’art et photographe de mode. Comment ces deux pratiques cohabitent dans ton travail ? 

Mon père était photographe amateur; j’ai grandi dans les années 70 au milieu de ses magazines. Plus tard, au lycée, j’ai découvert le travail d’Andy Warhol sur MTV. Le lien entre le monde commercial et artistique s’est fait à cette période. Après ça, j’ai toujours navigué entre les deux. Après l’école d’art, j’ai tout de suite travaillé dans le monde éditorial et publicitaire, notamment pour le magazine Allure. Dans mon studio, mes polaroaids de shootings beauté cohabitaient avec des projets plus “conceptuels”. Et c’est toujours le cas, au point qu’il m’est difficile aujourd’hui de dire si c’est l’art qui nourrit mon travail de mode ou l’inverse.

Parle-nous de ta collaboration avec les Galeries Lafayette. 

C’est un job idéal. C’est une marque qui fédère la mode à travers l’art et la création en général. Ça ne pouvait que me plaire. D’autant que la présence publicitaire des Galeries Lafayette à Paris participe à la rumeur de cette ville que j’aime tant. Pouvoir m’inscrire dans cette histoire après Jean-Paul Goude et Toiletpaper, pouvoir écrire à mon échelle le langage visuel des Galeries Lafayette et de Paris est un honneur. C’est presque intimidant! 

Quelle est ta vision de Changeons de Mode ?

Si on ne change pas maintenant, alors quand?

 
 
Charlene Vinh